Black Lives Matter, du mouvement politique au hashtag populaire

#blacklivesmatter, un hashtag engagé au service d’un mouvement politique dénonçant les crimes racistes

#blacklivesmatter, qui se traduit par « les vies noires comptent » ou « la vie des noirs compte » est un hashtag devenu bien populaire malgré lui à la suite du meurtre de George Floyd, cet afro-américain tué par un policier blanc le 25 mai 2020 à Minneapolis aux États-Unis. Sa mort par placage au sol, filmée en direct, a bouleversé des millions de personnes et de nombreuses manifestations s’en suivirent à travers le Monde. Un élan de solidarité apparut également sur les réseaux sociaux comme le fameux Blackout Tuesday le 2 juin 2020. Le hashtag #blacklivesmatter connu alors un essor fulgurant tantôt promu tantôt controversé.

Black Lives Matter, avant tout un mouvement politique dénonçant les crimes racistes

Avant de devenir un hashtag célèbre, Black Lives Matter (BLM) est avant tout un mouvement politique engagé apparu aux États-Unis en juillet 2013 à la suite du meurtre de Trayvon Martin. Le 26 février 2012, ce jeune adolescent afro-américain fut abattu à bout portant par George Zimmerman, un latino de 28 ans, surveillant de voisinage dans la résidence fermée où Trayvon Martin s’était installé. George Zimmerman plaide la légitime défense alors que Trayvon Martin était non armé. En juillet 2013, après un procès houleux, Zimmerman fut finalement acquitté par la justice américaine qui le reconnut non coupable des charges retenues contre lui. Ce verdict provoqua une vague d’indignation aux États-Unis.

des pancartes brandies lors d une manifestation pour protester contre le meurtre de trayvon martin

Le jour même du verdict, Alicia Garza, une militante afro-américaine engagée dans la lutte contre le racisme, poste sur Facebook un message poignant qui se termine par « Black People. I love you. I love us. Our lives matter. » Ce qui se traduit en français par « Noirs. Je vous aime. Je nous aime. Nos vies comptent. » Son message est partagé sur le réseau social Twitter par Patrisse Cullors, activiste américaine militant également contre les violences policières à l’égard des personnes noires. Patrisse Cullors termine alors son message par le hashtag #blacklivesmatter.

Alicia Garza et Patrisse Cullors sont rejointes dans leur lutte par Opal Tometi, une militante nigériane-américaine, et elles lancent ensemble le mouvement Black Lives Matter. Le slogan se propage rapidement dans les manifestations.

Malheureusement, les années qui suivirent, il y eut encore des cas de décès de personnes noires dans des altercations policières. Chacun de ces événements provoque à chaque fois l’émoi et des manifestations sont organisées dans de grandes villes des États-Unis. Lors de ces manifestations, le slogan Black Lives Matter est de plus en plus scandé. En 2015, les activistes du mouvement s’impliquent même dans la campagne aux élections présidentielle de 2016 aux États-Unis.

Le mouvement Black Live Matters possède son propre site internet est lutte chaque jour non seulement contre les crimes racistes mais aussi contre la suprématie blanche en général. Ils se préoccupent du sort des femmes noires, des personnes noires dans la communauté LGBT et enfin des personnes noires handicapées.

Black Lives Matter, la propagande via les réseaux sociaux

Que ce soit Twitter, Facebook ou Instagram, les réseaux sociaux sont aujourd’hui un espace de propagande où chacun s’exprime sur les sujets d’actualité. La plupart des commentaires sont accompagnés d’hashtag percutants. Le hashtag #blacklivesmatter a été à ce jour publié 24,6 millions de fois sur Instagram, rien que ça! Malheureusement il n’a pas toujours été utilisé à bon escient.

Le 2 juin 2020, l’industrie musicale lance l’action Blackout Tuesday afin de protester contre le racisme et les violences policières. Il est demandé aux entreprises participantes de ne pas diffuser de musique ce jour-là et les réseaux sociaux voient les photos de profil remplacées par un simple carré noir. La plupart des internautes accompagnent alors leur publication du hashtag #blacklivesmatter ou #BLM et c’est là qu’est l’erreur… En effet lorsque vous accompagnez une photo ou une vidéo d’un hashtag, celle-ci y est directement liée de manière à compléter la quantité d’informations s’y rapportant. En accompagnant des millions de carrés noirs du hashtag #blacklivesmatter tout l’intérêt de celui-ci s’est vu anéanti. Très vite il a été demandé aux participants de retirer le célèbre hashtag de leurs publications.

Lorsque l’on s’exprime sur les réseaux sociaux, on a droit à deux types de réactions: les personnes qui pensent comme nous et encouragent notre action et les personnes qui sont d’avis contraire et se font un malin plaisir à cracher leur venin, attendant sagement la riposte. Le hashtag #blacklivesmatter a fait naître des mouvements contestataires tels que #alllivesmatter (toutes les vies comptent) et #bluelivesmatter (les vies bleues comptent) en référence à la couleur de l’uniforme policier.

Un mouvement encouragé par les sportifs et les célébrités

En plus des manifestations et des réseaux sociaux, le mouvement BLM est promu par les sportifs et les célébrités qui luttent contre le racisme dans le milieu sportif et au sein de l’industrie musicale et cinématographique.

Dans le domaine du football, de nombreux joueurs se sont agenouillés en début de match pour montrer leur soutien à la lutte contre le racisme. La Premier League a, pour ses 12 premiers matchs, remplacé les noms des joueurs au dos du maillot par le slogan Black Lives Matter. En formule 1, le mouvement est fortement soutenu par le sextuple champion du monde Lewis Hamilton, premier homme noir à courir en F1. Avant chaque grand-prix, les pilotes peuvent s’agenouiller sur la grille de départ s’ils le souhaitent. Certains préfèrent rester debout mais tous enfilent un t-shirt noir portant l’inscription END RACISM en lettres blanches (excepté Lewis Hamilton qui lui porte un t-shirt Black Lives Matter).

lewis hamilton et les pilotes de f1 s agenouillant

De nombreuses célébrités soutiennent la cause en effectuant des dons aux différentes associations luttant contre le racisme ou en descendant manifester dans la rue. Sur les réseaux sociaux beaucoup d’entre elles s’affichent avec des t-shirts portant des messages de soutien. La duchesse de Sussex, Meghan Markle, a elle aussi enregistré un message personnel avec son portable pour déplorer « un monde où ce genre de choses existe toujours… » Récemment, l’annonce du décès de l’acteur américain Chadwick Boseman a pulvérisé le record de like sur Twitter. 7,7 millions de personnes ont salué la mémoire du « premier homme noir à avoir incarné un super-héros au cinéma » faisant bien évidemment référence à son rôle principal dans le blockbuster Black Panther des studios Marvel.

photo de chadwick boseman en black panther
Chadwick Boseman incarnant le roi T’Challa dans Black Panther

Si cette lutte existe toujours aujourd’hui c’est que, malheureusement, la discrimination raciale est encore bien présente en 2020. De nombreux mouvements, des associations de lutte contre le racisme, des sportifs et célébrités se battent chaque jour pour que chacun puisse être accepté tel qu’il est. La vie ne doit être un combat pour personne. Grâce aux réseaux sociaux, chacun peut, à sa manière, contribuer à passer le message mais attention aux dérives…

N’hésitez pas à partager mon article s’il vous a plu et à très vite pour un autre moment Cha!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s